La compagnie La fortune - Théâtre en soi
<< Accueil >> Qui sommes nous ?  |  Contact  | 





Le mariage est aussi nocif que les cigarettes...
et tellement plus cher


d'après Oscar Wilde
Avec Hélène Laurca et Laurent Thémans

Représentations:
SOIREE DE SOUTIEN AU CHAPEAU pour la Cie de la Fortune à la MJC Culture de CREPY EN VALOIS
Vendredi 19 Mai 2017
Réservation au 03 44 39 63 18


Au travers d’extraits du "Mari Idéal" de "L’importance d’être Constant", d’ "Une femme sans importance", de "l’Eventail de Lady Windermere" et des "Aphorismes", nous avons tâché de mettre en relief l’art d’Oscar Wilde qui fut la quintessence de "l’Esprit Anglais."
Le spectateur est témoin des rencontres successives de Constant et de Cecily Cardew, qui, comme Oscar Wilde aimait à les créer, conversent à bâtons rompus, souvent pour la simple beauté du geste, comme les mondains de son théâtre.
Quel régal pour un metteur en scène, de souligner la tournure d’esprit de Wilde qui, héritier de sa mère, prônait cette maxime : "Il n’y a qu’une chose au monde digne d’être vécue, c’est le pêché."

Préambule
Ange au regard chaud, Oscar Wilde fouille les sens pour y pétrir la vie.
Dès sa prime jeunesse, il se révèle très différent des autres enfants, méprisant les exercices violents, et physiques mais sachant briller par le verbe. Il vécu pour l’art et la poésie et fit de son existence un hymne à la beauté. Dès l’enfance, à travers le sort malheureux de ses parents, il vécu les procès, les provocations et les extravagances. Il ne fit, tout au long de sa vie, que parachever l’œuvre parentale, allant au plus loin dans l’excentricité, l’esprit, le scandale et le malheur. Sans cesse, il recherche la beauté dans un monde absurde et sans génie.

Aujourd’hui, les scandales qui le crucifièrent sur la Golgotha de l’honorabilité, se sont éteints ; il reste une œuvre fourmillant d’une esprit sarcastique, parfois douloureux, toujours acerbe.
Une œuvre puissante qui éblouit de la trop vive lumière de la vérité.


La presse est unanime...

>> 20 minutes
Article paru dans l'édition du 3 mai

>> Le Figaro.fr
Avec 2 coeurs de jean luc Jeener !

>> Les Trois Coups.com
Le journal quotidien du spectacle vivant

>> Rue des Beaux Arts
Le bulletin bimestriel de la société Oscar Wilde.
















Déjà créé et disponible à la vente

>> Dossier de presse et fiche technique
>> Contactez la Compagnie de la Fortune




Shakespeare L'entorse La leçon 16/17, peinture des années sombres Enquêtes en famille Le fantôme de Crépyville Le secret de la lampe magique
Oscar Wilde Poète en l'Oise Les fourberies de Scapin Eté 14, des moissons et des hommes Le fil à la patte Courteline-Feydeau Le médecin malgré lui